Salle de lutte : première pierre

La première pierre a été posée en présence de très peu de Catalacois.

Une banderole contre la LGV a été déployée du fait de la présence de la présidente du Conseil général de la Haute-Vienne qui a d’ailleurs prononcé un discours où elle a abordé la LGV ce qui a provoqué des manifestations verbales dans la salle alors que les manifestants anti-LGV étaient partis.

Nous nous permettons également de rectifier les erreurs de la présidente du Conseil général de la Haute-Vienne (probablement par manque d’information) au sujet du financement de cette salle de lutte : la commune de Chaptelat finance a plus de 42% le projet; cette réalisation va bien endetter la commune pour au moins 500 000 euros (informations écrites dans le dernier procès-verbal du conseil municipal du 9 avril 2010, disponible en mairie).