Débat sur les orientations budgétaires du conseil régional 21 octobre 2010

Compte-rendu réalisé par le membre de notre association présent à la séance :

    Le débat sur les orientations budgétaires s’est tenu le 21 octobre au conseil régional. On a noté l’absence du cinquième vice-président, maire de Chaptelat, retenu par la course « La route du rhum ». Rappelons que l’autocollant de Vassivière sur un bateau a coûté 40 000 euros au conseil régional.

    Pas de surprise concernant, la part de TIPP autorisée par le Grenelle 2 qui a été proposée à son taux maximum. Cette part de TIPP doit permettre de financer des infrastructures nouvelles – c.a.d. la LGV « indispensable au développement du Limousin » dixit G. Vandenbroucke. Toujours selon cet élu, il n’en coûterait que quelques centimes d’euro pour un « plein ». Pourtant, cette disposition pénalisera une grande partie des populations rurales du Limousin, obligées d’avoir recours à leur véhicule autant pour les trajets domicile-travail que pour leur activité professionnelle.

     L’assemblée a pris note également de la volonté de son Président J.-P. Denanot de sabrer dans les dépenses d’investissement (- 7 millions d’€) pour retrouver une capacité financière permettant la construction de la LGV. Cependant, il est également prévu une augmentation des dépenses de fonctionnement de près de 2 millions d’€ !

        Pas de nouveautés pour les compétences dévolues aux régions : gestion des lycées, implication dans la formation, subventionnement des TER, des aéroports, du train Brive-Lille (malgré les réticences de la SNCF), développement économique (rationaliser les aides aux entreprises) et subventionnement des projets s’inscrivant dans le développement durable.

       En ce qui concerne les infrastructures routières, priorité est donnée à la RCEA et la RN 147.